MENU / RECHERCHE
VOUS RECHERCHEZ
Publicité
Accueil > Partir en voyage > Partir en Burundi

Partir au Burundi

À LIRE DANS CET ARTICLE
carte du Burundi
Nord-Sud-Est-Ouest
  - Pays à température modérée



Alertes/actualités

09/05/2018 14:49:30
Un référendum constitutionnel se tiendra le jeudi 17 mai 2018. Il est recommandé de ne pas se rendre au Burundi durant la semaine du vote. Pendant la période de campagne électorale, il convient sur place de faire preuve d'une vigilance accrue dans les déplacements et de rester à l'écart de tout rassemblement.

Baignade

risque :


Elles exposent au risque des bilharzioses (ou schistosomiases), Le risque est très variable d'un point d'eau à un autre dans une même région. Ne vous baignez que si vous pouvez obtenir un avis fiable sur place.


Retenez que la bilharziose est surtout présente dans tout le pays et surtout dans la région frontalière avec le Zaïre (vallée de Risizi) et des lacs (Tanganika, Rwihinda).

Faune

risque :


  • Avant de vous chausser, vérifiez que des insectes ou autres bêtes n'y ont pas élu domicile, leur réaction à l'arrivée de vos pieds pourrait être désagréable voire dangereuse, en particulier araignées ou scorpions
  • Pour les sacs de couchage idem.
  • Toujours repasser après lavage le linge ayant été séché à l'air libre pour éviter les vers de kayor.
  • Ne vous approchez pas des animaux dans les réserves.
  • Certaines zones peuvent être infestées de serpents .

Maladies chroniques

risque :


  • Vous pouvez évidemment voyager, mais pensez à emporter tous vos médicaments en prévoyant ieurs jours de au cas où votre retour serait décalé.
  • Ne mettez pas tous vos comprimés dans vos bagages à soute (quelques-uns se perdent ou sont volés).
  • Evidemment allez voir votre médecin avant de partir.

Maladies locales

risque :


  • La trypanosomiase, encore appelée maladie du sommeil est transmise par les piqûres de  mouches tsé-tsé (les glossines). L'utilisation de répulsifs est conseillée même si le risque est faible pour le voyageur.

Il est recommandé de se munir de répulsif pour éviter les piqûres de glossines qui pourraient transmettre la trypanosomiase (maladie du sommeil) notamment sur les rives du lac Tanganika (risque faible).

Des cas dysenterie sont régulièrement signalés dans différentes régions du pays. L'approche de la saison sèche est propice à l'apparition de cas de méningite.

Maladies respiratoires

risque :



Marche

risque :


  • La marche pieds nus est à éviter car les blessures au pied sont difficiles à cicatriser en milieu tropical.
  • Par ailleurs, vous vous exposez à des infections parasitaires digestives ou cutanées (ankylostomoses , anguillulose et larva migrans cutanée en cas de marche sur sol humide, et tungose en cas de marche sur sable).

MST

risque :


Comme dans tous les pays, le risque de maladie sexuellement transmissible est lié aux rencontres et aux rapports sexuels.

En dehors du Sida , de nombreuses maladies transmises sexuellement pourraient vous laisser de bien mauvais souvenirs :

L'utilisation de préservatifs en cas de rapport sexuel est donc impérative.


Le risque de sida est élevée au Burundi.  Les sources de contamination par le sida peuvent relever de l'exposition accidentelle au sang, comme de l'exposition à une agression sexuelle.
Il faut savoir que l'efficacité du traitement de la séropositivité dépend étroitement de la rapidité de l'intervention qui suit l'exposition au risque . Des tests doivent être réalisés rapidement, dans les 24 heures, et sont effectivement disponibles dans la plupart des centres privés et publics de la seule capitale (centre de national de transfusion sanguine et le centre hospitalier universitaire de Kamenge). L'ambassade tient à disposition les numéros de téléphone du médecin local de garde et agréé auprès d'elle, ou de son supléant.
Les molécules des traitements envisageables sont disponibles auprès de deux centres de distribution d'antirétroviraux (cf le programme national de lutte contre le sida et l'association nationale des sidéens et séropositifs).
En cas d'hospitalisation durable, les structures hospitalières locales ne peuvent être conseillées.

 

(Source : Ministère des Affaires étrangères)

Précautions générales

risque :


Ce pays a un niveau sanitaire moyen qui ne permet pas d'assurer au voyageur une sécurité optimale sur le plan de la prise en charge des problèmes de santé.
Quelques précautions à respecter vous permettront de d'éviter bien des soucis ou de compromettre une partie de votre séjour.
Il est de toute façon indispensable de connaître les règles de prudence à respecter au cours des voyages.

Les voyages sont formellement déconseillés dans ce pays, dans tous les cas.
   

AVERTISSEMENT:


1/ A Bujumbura, le couvre-feu a été fixé de 23h à 6h du matin. La vigilance s'impose dans tous les quartiers de la capitale : de nombreuses agressions sont recensées, surtout à la nuit tombée, sur des véhicules et leurs passagers, notamment aux carrefours, et il est prudent de circuler portes et fenêtres verrouillées. Toute sortie à la périphérie de la ville est fortement déconseillée. Aucun déplacement n'est envisageable dès la nuit tombée à 18 heures.


2/ A l'intérieur du pays, il est également recommandé de ne pas circuler dans les provinces, sans exception.


3/ Il est toujours conseillé :
- de s'abstenir de tout déplacement au Burundi
- de différer, la venue des familles, les déplacements privés et les missions.


Quelle que soit la durée du séjour, il est fortement recommandé de se faire connaître de la section consulaire de l'ambassade de France à Bujumbura (tél:(257) 22.67.67).

 

(Source : Ministère des Affaires étrangères)

Soleil

risque :


Le soleil peut entraîner des brûlures souvent très désagréables et parfois sévères.

Il peut s'agir de coups de soleil , mais également de coup de chaleur et de déshydratation car ce pays a un climat très chaud.

  • Si à l'époque où vous partez, vous savez que vous rencontrerez beaucoup de soleil, il peut être utile de préparer votre peau avant de partir, en vous exposant de façon modérée avant le départ avec protection solaire éventuelle. Toutefois l'utilisation de cabines à UVA est fortement déconseillée. Quoi qu'il en soit, il vous faudra sur place éviter les expositions solaires, en particulier entre 11h et 16 h, heure locale.  L'utilisation de crème solaire haute protection est indispensable dès que l'indice solaire est trop fort et/ou si vous avez une peau sensible au soleil.
  • Il peut être utile pour vous de calculer ici votre risque d'attraper des coups de soleil. Pour celà, cliquez ici .
  • Par ailleurs, dans ce pays les pics de chaleur peuvent être importants.
  • Enfin, si vous êtes allergique au soleil , il faudra penser en de la crème solaire, prévoir un anti-histaminique dans votre trousse à pharmacie.
  • Les risques de déshydratation liés à la chaleur sont importants. Munissez vous toujours d'eau encapsulée, même pour des distances qui vous semblent courtes, ou des durées brèves.

Traumatismes

risque :


  • Il s'agit des accidents de circulation, des sports, ou des problèmes au cours des excursions ou lors des promenades. Les traumatismes représentent 1/3 des rapatriements sanitaires et sont parfois graves.
  • L'ambiance insouciante d'un voyage fait parfois oublier des précautions élémentaires.
    Donc prudence surtout le soir et la nuit (ceinture de sécurité...) et casque impératif si vous roulez à moto.
  • De , les véhicules sont souvent en aussi en mauvais état que les routes et le respect du code de la route n'est pas une constante universelle...!

Vaccinations

risque :


Tétanos- Polio (+diphtérie si possible)

  • Indispensable.
  • Il n'y a pratiquement pas de contre-indication.

Hépatite A

  • Utile, surtout si séjour prolongé et voyage itinérant proche de la population.
  • Protection acquise au dixième jour environ.
  • Rappel entre 6 à 12 mois pour une protection de 10 ans.
  • Chez les de 50 ans, une prise de sang (sérologie) peut permettre de dépister une immunisation naturelle rendant inutile la vaccination contre l'hépatite A.
  • Il n'y a pratiquement pas de contre-indication.

Typhoïde

  • Risque très faible. de typhoïde
  • Le vaccin est justifié essentiellement pour des séjours prolongés notamment en période estivale et très au de la population.
  • Protection valable 3 ans avec une injection.
  • Il n'y a pratiquement pas de contre-indication.

Hépatite B

  • Le vaccin contre l'hépatite B nécessite 3 injections réparties sur 6 mois sont nécessaires pour être protégé.
  • Le risque est quasi exclusivement lié aux rapports sexuels sans préservatif et aux s avec le sang: une prévention non vaccinale est donc possible.
  • Chez l'adulte jeune, un voyage est cependant une excellente occasion de faire cette vaccination.
  • Des schémas courts sur un mois sont possibles mais la protection à long terme est mal connue.
  • Il n'y a pratiquement pas de contre-indication.

Rage

  • La rage est une maladie transmise par les morsures d'animaux sauvages infectés (renards, chauve-souris...). JLa vaccination est justifiée pour les voyages prolongés et itinérants ou pour les expatriations et surtout chez les enfants. Il faut de toutes façons éviter les s avec les animaux errants.
  • La vaccination préventive se fait en 3 injections (jour 0, jour 7, jour 28) et ne dispense pas d'une vaccination complémentaire en cas de morsure.

Fièvre jaune

  • La vaccin contrela fièvre jaune est obligatoire dans ce pays.
  • A faire dans un centre spécialisé (centre anti-amarile) au moins 10 jours avant de partir (si première vaccination) puis valable 10 ans.
  • Le vaccin est contre-indiqué en cas de déficit immunitaire, de grossesse et chez l'enfant de moins d'un an .

Méningite A+C :

  • Le vaccin contre la méningite est justifié en période épidémique ou en saison sèche pour des séjours prolongés (supérieurs à 1 mois ) ou pour une expatriation de ieurs années.
  • Une injection protège 3 ans.
  • A signaler que le vaccin Menomune* est actif sur les 4 souches : A, C, W135 et Y. Il est disponible uniquement dans les Centres anti-amarile (vaccin contre la fièvre Jaune).

 


Article créé, modifié ou vérifié par
Docteur Yohan Servais
Médecin généraliste
Dernière mise à jour, le 10/04/2015
L'information ci-dessous apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.




  • ?
    UNE QUESTION À POSER

    NOS SPÉCIALISTES DE SANTÉ VOUS RÉPONDENT


  • ?
    SymptoCheck ®

    POUR VOUS ÉCLAIRER SUR LES CAUSES POSSIBLES DE VOS SYMPTÔMES COMMENCER






  • ?
    check

    TROUVER LE MÉDICAMENT HOMÉOPATHIQUE QUI CORRESPOND
    À VOS SYMPTÔMES COMMENCER


publicité
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez ez-nous
VOIR NOS PARTENAIRES
www.pillsbank.net

http://steroid-pharm.com

http://biceps-ua.com