Accueil > nutrition diététique forme beauté > alimentation > alimentation et diverticulite

La diverticulite

La diverticulite est une pathologie de la paroi de l'intestin, causée par l'inflammation de diverticules, petits replis de la paroi de l'intestin.
Une alimentation adaptée, si vous êtes atteins de diverticulite, est primordiale.
Nous distinguerons l'alimentation de tous les jours, de celle à respecter lors des crises, ainsi que celle prévue pour les coloscopies.

Alimentation quotidienne

Une alimentation riche en fibres

Cela est le point le important de la prévention des crises.
Les fibres améliorent la consistance des selles et luttent contre la constipation.
On retrouve des fibres principalement dans les fruits et les légumes crus.
Aliments riches en fibre : lentilles, haricots, pains et pâtes au blé entier, haricots rouges, pommes...
Aliments pauvres en fibre : volaille, corn-flakes, pâtes blanches, jus de pomme, pain blanc...

Nos conseils :
Ne changez pas votre alimentation trop rapidement. Ajouter des légumes et fruits progressivement, sur une quinzaine de jours.
Mangez les peaux des fruits (pomme, poire...), ils contiennent beaucoup de fibres !

Bien vous hydrater

Boire entre 1 litre 500 et 2 litres d'eau par jour est un minimum.

Éviter certains aliments

Plusieurs aliments sont difficile à digérer ou irritants pour l'intestin.
Ainsi, évitez les noix, le maïs, la citrouille, les graines de sésame, les pépins.
Enfin, limitez l'apport de matières grasses et de viande.

Alimentation en cas de crise

Lors d'une crise (douleur abdominale en bas à gauche), il est cependant préférable de changer à nouveau votre alimentation.

Adoptez un régime pauvre en fibre

Évitez donc les fruits, légumes céréales complètes.
Vous pouvez manger : du riz, des pâtes blanches, de la semoule, du poisson, des œufs, de la volaille.

Conservez ce régime 2 à 4 semaines

Ce régime n'est que le régime lié à la crise de diverticulite.
Après un mois, il faudra avoir retrouvé un régime riche en fibre, afin de prévenir les récidives.
La réintroduction des fibres doit se faire progressivement, pour là encore éviter les constipations et ballonnements.

Alimentation avant une coloscopie

Pour qu'une coloscopie soit de bonne qualité, il faut que l'intestin soit évidement le propre possible.
Pour cela, un lavement sera programmé, afin de vider le tube digestif.
Mais pour améliorer la qualité du lavement, il est important d'appliquer un régime particulier, 48 h avant l'examen.

Un régime sans résidu strict

Un régime sans résidu, c'est une alimentation sans fibre.
Ainsi, les selles seront liquides et facilement évacuées par le lavement.

Les aliments interdits seraient donc principalement les fruits, les légumes, les céréales complètes.
Il faudra éviter également les œufs au plat ou omelettes, les viandes grasses, la charcuterie, les laitages, les pâtisseries, les boissons gazeuses ou alcoolisées, les épices.

Les aliments conseillés sont les pâtes, le riz blanc, la volaille, les œufs à la coque ou durs, les pommes de terre à l'eau, les produits sucrés (miel, pâtes de fruits, meringues...), les tisanes, thés, cafés, les fromages à pâte cuite (gruyère, édam, cantal...), le beurre.

Une bonne hydratation

Boire d'un litre 500 d'eau par jour dans les 48 heures précédant l'examen.

Un lavement bien réalisé

La plupart du temps, il sera prescrit un lavement à prendre par voie orale.
Le produit sera à base de polyéthylène glycol, magnésium ou de phosphate de sodium.
Le goût et la quantité à ingurgiter (entre 2 et 4 litres selon les protocoles) rendent l'exercice très difficile.
Des études montrent que 30% des gens n'arrivent pas à le réaliser en totalité.
Il est cependant très important de s'y astreindre, sans quoi l'examen peut être inutile.
Nous vous conseillons de boire la préparation avec de l'eau fraîche mais non glacée, d'utiliser deux pailles de gros calibres (type fast-food), de se brosser les dents après, voir pendant pour effacer le goût.
La meilleur technique restant de se persuader que c'est un mauvais moment, mais qu'il faut le faire !

Termes associés : sigmoidite - diverticulite sigmoidienne -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Alimentation et diverticulite"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 19/02/2018
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Testez-vous
Suivi de grossesse


avanfil

https://cialis-viagra.com.ua

www.gepatite.com