Accueil > sport et voyages > sport > barotraumatismes thoraciques en plongée
Barotraumatismes thoraciques en plongée

Barotraumatismes thoraciques en plongée

À LIRE DANS CET ARTICLE

Résumé

Aussi appelés surpressions pulmonaires, les barotraumatismes thoraciques sont des accidents potentiellement graves et constituent une urgence vitale lorsqu’ils sont associés à une embolie gazeuse avec signes neurologiques.
Il s’agit d’accidents peu fréquents, qui surviennent à la remontée, en plongée sous marine en scaphandre autonome mais dont le pronostic peut être potentiellement grave.


Point de départ

Aussi appelés surpressions pulmonaires, les barotraumatismes thoraciques sont des accidents potentiellement graves et constituent une urgence vitale lorsqu’ils sont associés à une embolie gazeuse avec signes neurologiques.
Ces accidents ne sont pas les fréquent en plongée bouteille et représentent en moyenne 10% des accidents de plongée.

Mécanisme

En plongée sous marine bouteille, les surpressions pulmonaires surviennent lors de la remontée : la pression diminuant, les volumes pulmonaires augmentent, phénomène susceptible d’engendrer un obstacle à l’expiration. On dit que c’est l’accident classique du débutant.
D’un point de vue physiopathologique, il se produit une distension des alvéoles pulmonaires dont les capacités élastiques sont dépassées : une effraction d’air à travers la paroi est possible et peut ainsi causer un emphysème sous cutané dans sa forme la moins grave, un pneumothorax, un emphysèmes du médiastin, une embolie cardiaque dans une forme sévère, une embolie gazeuse cérébrale dans ses formes les graves.

Circonstances de survenue

On dit souvent que l’accident barotraumatique pulmonaire est l’erreur classique du débutant. Ainsi, une méconnaissance des règles de plongée et un manque d’expérience participent, partiellement, à la constitution de surpressions pulmonaires.
Les facteurs favorisants :
- Le non respect des paliers de décompression avec une vitesse de remontée trop rapide.
- La panique
- La proximité avec la surface
- Le blocage glottique reflexe : effort réalisé à glotte fermée comme par exemple, un effort de poussée aux toilettes, une remontée sur le bateau, porter le matériel de plongée tout ceci en retenant sa respiration.
- Le blocage du détendeur à l’expiration
- Un gonflage intempestif des gilets de stabilisation
- Certaines maladies tel que l’asthme
- Certaines anomalies anatomiques (laryngocèle, emphysème…)



page : 12
Termes associés : accident plongée -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Barotraumatismes thoraciques en plongée"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 08/07/2013
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Testez-vous
Suivi de grossesse


www.steroid-pharm.com

www.steroid-pharm.com

steroid-pharm.com