MENU / RECHERCHE
VOUS RECHERCHEZ
Publicité
Accueil > psy > psychologie de l'enfant > conflits familiaux

Conflits familiaux

À LIRE DANS CET ARTICLE
Conflits familiaux
À LIRE AUPARAVANT

Psychologie

Famille

Une famille peut être considérée comme un noyau composé de membres différents. La théorie systémique appréhende la famille comme un système, c'est-à-dire un ensemble d'éléments en interaction régie par des règles. Dans ce contexte, la modification d'un des éléments entraîne une modification de tous les autres.

La vie familiale constitue une des expériences de vie les riches mais exige aussi des capacités d'adaptation et de souplesse. En effet, de l'enfance à l'âge adulte, la vie familiale est en changement perpétuel et la famille doit s'adapter et parvenir à concilier des besoins parfois divergents. Les conflits familiaux paraissent donc inévitables.

Evolution sociale

La famille n'est pas une institution immuable. Elle a connu et connait encore des modifications. Si jadis le régulateur de la vie familiale était l'autorité, aujourd'hui l'amour et l'affection en sont les principes de fonctionnement. Cependant, si l'amour entraîne de la solidarité, il engendre aussi des risques.

Selon Irène Théry dans son ouvrage « Couple, filiation et parenté aujourd'hui », la société actuelle se réfère à l'individu plutôt qu'au groupe comme cellule de base de la société. Par conséquent, la norme collective est dévaluée comme si le droit cédait la place à une régulation gestionnaire, à la négociation et à la discussion. Enfin, les modèles familiaux se transforment dans le sens d'une pluralisation des formes familiales par opposition à la famille classique prépondérante jusque-là. Ainsi, on rencontre maintenant des familles recomposées, monoparentales, homoparentales, etc.

Néanmoins, la famille nucléaire regroupe trois types de liens : de conjugalité, de filiation et les liens fraternels. Les liens conjugaux ont connu une transformation importante au cours du XXème siècle qui a remis en question le contrat de mariage napoléonien qui stipulait l'inégalité des sexes, la maternité de la femme et l'indissolubilité du mariage. On a ainsi abouti à un contrat égalitaire et contractuel avec l'abolition de la puissance maritale et la dissociation des enjeux du couple et de la parentalité. En 1975, la possibilité du divorce par consentement mutuel reflète le fait qu'un couple puisse maintenant mettre fin à son existence. Cependant, si le lien de conjugalité devient éphémère, le lien de filiation s'affirme comme indissoluble. Ce lien repose sur une composante biologique, domestique (le parent est celui qui élève l'enfant dans la maison) et généalogique (partage du nom de famille).

page : 123

publicité


Termes associés : dispute - différend - incompréhension - jalousie - rivalité - conflit -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.

Publicité
Publicité


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Conflits familiaux" TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Psychologue clinicienne
Dernière mise à jour, le 09/05/2014


À LIRE AUSSI

  • Chacun sa place dans la famille
    La plupart du temps, les systèmes dysfonctionnent par manque de différenciation de chacun des éléments...
    Confiance en soi
    Avoir confiance en soi c'est bien et c'est même essentiel. Mais trop... c'est trop et cela peut...
  • Psychologie au cours de la puberté
    Le corps change au cours de la puberté. Mais la tête suit aussi. A la fois parce qu'on devient peu à peu...
    Blessure narcissique
    Le mythe de Narcisse est celui d'un homme qui à force de se mirer dans l'eau d'un étang finit par tomber...

|


Publicité
publicité
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez ez-nous
VOIR NOS PARTENAIRES
www.pillsbank.net

https://steroid-pharm.com

www.medicaments-24.net