Accueil > santé au quotidien > système nerveux > maladie d'alzheimer

Point de départ

  • La maladie d'Alzheimer est une maladie neurologique caractérisée par une altération progressive des fonctions intellectuelles.
  • Elle aboutit de façon irréversible vers un état de démence.
  • C'est la démence la courante.
  • Elle n'a rien à voir avec la démence sénile appelé aussi "gâtisme". Le terme de "démence présénile" a aussi été utilisé pendant longtemps concernant les personnes atteintes de maladie d''Alzheimer avant 65 ans. Ce terme est maintenant abandonné.

Mécanisme

  • La maladie d'Alzheimer se traduit par une dégénérescence des cellules nerveuses et la formation de plaques séniles qui aboutissent à une atrophie cérébrale. Le cerveau ne fonctionne alors normalement : troubles de mémoire, troubles du langage, paralysies ou du moins petits déficits moteurs, tous signes d''apparition très progressive.
  • Le système de la mémoire est très perturbé en raison d'un défaut de certains neuromédiateurs (substances qui transmettent l'influx nerveux dans le cerveau) : le glutamate, le GABA et l'acétylcholine. C'est surtout ce médiateur qui fait spécifiquement défaut dans la maladie d''Alzheimer.
  • Deux types de lésions apparaissent alors dans le cerveau : les plaques amyloïdes (accumulation de certaines molécules, les peptides bêta-amyloïdes) et la dégénérescence des fibres nerveuses (accumulation de protéine Tau). Les plaques activent le phénomène de dégénérescence.
  • La première zone touchée est celle de l'hippocampe, une zone profonde du cerveau qui est très impliquée dans la mémorisation des évènements nouveaux. C'est cela qui explique que les troubles de mémoire concernant l'acquisition des informations soit touchée en premier. De là le déficit va toucher peu à peu les zones frontales, celles qui sont responsables des comportements élaborés : personnalité, caractère, créativité et les opérations dites "cognitives" comme l'organisation, la planification, la stratégie, l'organisation et l'anticipation.
  • La perte de mémoire associée à la perte des fonctions cognitives, rend la personne atteinte de la maladie d'Alzheimer progressivement incapable de faire face au quotidien. Cela entraîne une perte d''autonomie et donc une dépendance totale de son entourage immédiat. La conséquence est une "démence" qu''il faut prendre non pas dans le sens de "folie", mais d''altération progressive de la mémoire et de la capacité de penser (lidéation). On ne peut parler de démence que s'il y a depuis au moins 6 mois une altération de la mémoire, associée à un trouble de l'idéation : langage, attention, calcul, jugement et raisonnement, pensée abstraite, gestes, reconnaissance des personnes, comportement, humeur ou personnalité. Aucun de ces déficits n'est dû à une maladie psychiatrique ou à une confusion mentale. Parmi les différentes démences, la maladie d''Alzheimer est l'une des fréquentes.
  • Le mécanisme précis est encore incertain, d'autant que ce type de lésion peut exister au cours du vieillissement normal du cerveau. La différence est qu'au cours du vieillissement normal, le cerveau met en place des systèmes de compensation, qui dans le cadre de la maladie d'Alzheimer sont inopérants. Ne pouvant faire face à cette destruction massive et malgré la compensation, les signes apparaissent.



page : 1234
Termes associés : alzheimer - perte de mémoire - trous de mémoire - pertes de mémoire - trou de mémoire -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité


TÉMOIGNEZ6 témoignages sur ce thème

  • Médicaments pour la maladie d'Alzheimer
    Par Eleanor
    Le 29/05/2015 18:52:44
    Réponse(s) : 3
    Bonjour Kiki, ma mère a les mêmes symptômes que ceux que vous décrivez. Je suis très intéressée par votre expérience sur le sujet. Pouvez-vous me er pour que nous échangions ? Mon mail :...
    Troubles neurologiques
    Par chiquito
    Le 02/05/2014 17:23:50
    Réponse(s) : 1
    Comment ne pas réagir...68 ans l'âge de mourir ! Et depuis toutes ces années vous n'avez pas remarqué qu'il n'y a pas d'âge pour mourir ! J'ai fait un AVC hémorragique ---> 1 mois et demi de COMA et...


Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 17/06/2010
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Testez-vous
Suivi de grossesse


seo company

creating websites

прокат весов