MENU / RECHERCHE
VOUS RECHERCHEZ
Publicité
Accueil > santé au quotidien > à la montagne > plongée en altitude

Plongée en altitude

À LIRE DANS CET ARTICLE

Point de départ

La plongée sous marine est une activité, le souvent, pratiquée en bord de mer. Cependant, il est possible de plonger en lac, à différentes altitudes.

L'altitude est une problématique supplémentaire quant aux règles de plongées : en effet, la pression atmosphérique baisse de 3% environ tous les 300m, ce qui modifie de manière radicale les tables de plongées avec nécessité de calcul d'une profondeur fictive.

On considère une plongée en altitude à partir de 300m au dessus du niveau de la mer.
A la problématique de baisse de pression se rajoute en lac d'altitude le froid ambiant, des eaux vivifiantes, le manque d'oxygène, une faible visibilité et une faune et flore d'eau douce spécifique.

Plongée en lac d'altitude

La baisse de pression atmosphérique


La pression atmosphérique baisse de 0,1 bar environ par tranche de 1000m : à 3000m, la pression est d'environ 0,7 bar, sachant que la pression au niveau de la mer est de 1 bar en moyenne. Ainsi la baisse de pression ambiante influe sur les tables et profils de plongées.

Il est possible de calculer les paliers de décompression selon la formule suivante dans un lac d'altitude :
Profondeur de plongée équivalente en mer = profondeur de plongée dans le lac * Pression atmosphérique au niveau de la mer / Pression atmo au niveau du lac
Ainsi une plongée à 40m de profondeur dans un lac situé à 950m d'altitude correspond à une profondeur équivalente de 48m en mer.
De manière simple, il existe des tables de plongées adaptées aux plongées en altitude, des ordinateurs de plongées en altitude spécifiques bien établis avec calcul des profondeurs fictives.

De manière générale on considère qu'il est nécessaire de respecter une période d'adaptation de 12 -24h de l'organisme à l'altitude de la plongée, au préalable.
De même, il ne faut pas, au détours d'une plongée, où qu'elle soit, monter en altitude dans les 24h suivantes (avion, passage de col à 1000m en voiture…)

Le froid


Qu'il s'agisse du froid ambiant ou de la température vivifiante de l'eau, d'une manière générale des précaution supplémentaires sont à prendre quant à l'équipement : masque et détendeur anti givre, combinaison néoprène adaptée…
De le froid augmente bien entendu le risque d'hypothermie et de pathologies liées à la plongées (accidents d'immersions…)

Faible visibilité, faune et flore d'eau douce :
On a rarement une bonne visibilité en lac où il y a en général de boue et de vase. Un éclairage adapté est indispensable. Ce facteur est souvent source d'un stress supplémentaire à prendre en compte lors de la plongée.

page : 12

publicité


L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.

Publicité
Publicité


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Plongée en altitude" TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste
Dernière mise à jour, le 04/08/2013


À LIRE AUSSI


|


Publicité
publicité
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez ez-nous
VOIR NOS PARTENAIRES
www.biceps-ua.com

antibioticlistinfo.com/

www.buysteroids.in.ua