À LIRE AUPARAVANT

Prévention
Migraine

La prévention

Elle repose sur 4 règles qui permettent bien souvent d'éviter les crises :

  • Supprimer les facteurs déclenchants alimentaires les fréquemment en cause : champagne, vins blancs, alcools forts, les poissons fumés, les gibiers, le chocolat, certains fromages (Brie, gruyère), les charcuteries. Toutefois, chacun a sa susceptibilité personnelle et finit par connaître précisément les aliments qui vont lui déclencher une migraine.
  • Éviter : le tabac, le bruit, les lumières vives ou clignotantes, les odeurs fortes (goudron par exemple), les mouvements pendulaires.
  • Veiller à suivre une bonne hygiène de vie axée sur la qualité du sommeil, la chasse au stress négatif et le surmenage, l'arrêt du tabac.
  • Ne pas hésiter à pratiquer une activité sportive régulière associée à des méthodes de relaxation.

Lorsque rien n'y fait et que les premiers signes précurseurs apparaissent, n'attendez surtout pas et consultez immédiatement. La vraie crise sera alors enrayée dans la majorité des cas.

L'attitude à avoir quand on est migraineux reconnu

  • La première des consignes est de prendre le traitement dès le début de la crise, et même de préférence avant les signes avant-coureurs.
  • Lors de la consultation à la suite de laquelle il est certain que ce mal de tête répétitif est bien une migraine, on vous prescrira généralement un anti-inflammatoire et un triptan (médicament spécifique de la crise migraineuse) sur la même ordonnance.
  • En cas de crise, commencez par l'anti-inflammatoire. Si au bout de 2 heures le médicament est sans effet, prenez le triptan, aux doses que le médecin vous a indiquées.
  • Suite à cet épisode qui peut durer de 1 à 3 jours dans le pire des cas, faites le point : si l'anti-inflammatoire ne sous a pas soulagé au cours de 3 crises, ou si vous le tolérez mal, prenez le triptan d'emblée.
X

Prévention de la migraine en vidéo


Migarine : alimentation Alimentation et migraines : le Docteur Caroline Ross expose les vraies et les fausses idées qui lient l'alimentation et les max de tête et les migraines
3 vidéos

Le traitement prophylactique

  • On dit également "traitement de fond"
  • Il est mis en place si les crises ont un retentissement important sur la vie quotidienne de la personne, et si celle-ci fait de 6 à 8 crises par mois nécessitant la prise de médicaments depuis 3 mois.
  • L'efficacité du traitement sera appréciée grâce à un carnet de suivi que la personne devra remplir.
  • Les médicaments que le médecin propose généralement en première intention sont l'un des suivants sachant que leur efficacité est équivalente : propranolol, métoprolol, oxétorone, amitryptiline. En deuxxième intention il propose : pizotifène, flunazirine, valproate de sodium, gabapentine, indoramine.
Termes associés : migraine - mal de tête - céphalée -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Prévention de la migraine"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 09/06/2010
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Testez-vous
Suivi de grossesse


Buy ORAL STEROIDS online in USA

http://pharmacy24.com.ua

https://steroid.in.ua