MENU / RECHERCHE
VOUS RECHERCHEZ
Publicité
Accueil > nutrition diététique forme beauté > alimentation > alimentation et diététique : des réponses à vos questions

Alimentation et diététique : des réponses à vos questions

Alimentation et diététique : des réponses à vos questions

Qu'est-ce qu'un bon équilibre alimentaire ?

L'équilibre alimentaire peut se construire sur un repas contenant la quantité de nutriments (protéines, glucides et lipides) et de micronutriments (vitamines et minéraux)nécessaires à celui-ci. Par exemple, un repas équilibré peut être constitué d'une entrée de crudités, d'un plat de viande ou de poisson accompagné de féculents, d'un laitage ou d'un fruit. Malheureusement, nous n'avons pas toujours la possibilité de manger ainsi à chaque repas. C'est pourquoi l'équilibre alimentaire peut se construire sur une journée, voire une semaine.

En effet, si lors du repas de midi je n'ai pu manger qu'un sandwich « poulet-crudités », un yaourt et un fruit, l'équilibre alimentaire n'est pas satisfait car la portion de féculent (le pain) correspond à la totalité de ce que je dois manger sur 2 repas. De , ce repas est pauvre en protéines (30 à 50 g de poulet) et en légumes. Afin de rééquilibrer mon alimentation le soir, mon repas doit être constitué de 150g de viande blanche ou de poisson, accompagné d'une bonne portion de légumes. En revanche, pas de féculent (pain, riz, pâtes, pommes de terre…), mais un produit laitier et un fruit.

Pourquoi les pouvoirs publics ont-ils institué des recommandations en termes d'équilibre alimentaire ?

Les recommandations du Programme National Nutrition Santé (PNNS) s'adressent à l'ensemble de la population française. Elles donnent des repères en indiquant la quantité de nutriments (glucides, protéines et lipides) et de micronutriments (vitamines et minéraux) nécessaire à un bon équilibre alimentaire, source d'une bonne santé et donc de prévention de certaines maladies (maladies cardio-vasculaires, hypertension, diabète, obésité, certains cancers…).

Ces recommandations se situent au niveau général alors que les besoins individuels s'établissent en fonction de l'âge, du sexe, du rythme de vie, de l'activité physique, de la sédentarité, de la tabagie…

Quel est le rôle des vitamines et des minéraux ?

Les 13 vitamines (A, C, B1, B2, B3, B5, B6, B12, D, E, K, acide folique et biotine) sont des substances indispensables au bon fonctionnement de notre organisme et ont des rôles différents. Certaines agissent aves d'autres enzymes (co-enzymes), d'autres ont un rôle anti-oxydant ou de pro-hormone. Elles ne sont pas fabriquées par le corps - en dehors de la vitamine D qui est créée par l'action du soleil sur notre peau, et de la vitamine K, qui est produite par les bactéries du colon et qui a un rôle direct dans la coagulation sanguine – et sont fournies par l'alimentation.

Notre organisme a besoin de microdoses de chacune de ces vitamines quotidiennement car elles ne peuvent être stockées. Il existe deux catégories :
- Les hydrosolubles (solubles dans l'eau : B et C) et liposolubles (solubles dans les graisses : A, D, E, et K)
- Les minéraux (calcium, magnésium, phosphore, potassium, sodium) et les oligo-éléments (zinc, iode, cuivre, manganèse, chrome, molybdène, sélénium et fer) sont apportés exclusivement par l'alimentation. Ils ont un rôle dans le bon fonctionnement de notre organisme et participent à la vitalité du corps.

Quels sont les risques liés à un déséquilibre alimentaire ?

Il faut bien dissocier les risques d'un déséquilibre alimentaire en termes de nutriments ou de micronutriments. La surconsommation ou la sous-consommation de protéines, glucides et lipides peut avoir des conséquences importantes sur la santé des personnes avec l'apparition de certaines maladies, voire des risques de mortalité. 90% des causes de surpoids ou d'obésité sont le fait d'un mauvais équilibre alimentaire en nutriments.

En ce qui concerne les micronutriments, c'est-à-dire les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments, notre organisme est capable de faire face à une carence de quelques jours. En revanche, sur une longue période, différents symptômes légers vont apparaître, tels que la fatigue, une baise de l'immunité, une perte de concentration, une fragilité musculaire ou osseuse, des problèmes de peau… Notre corps ne pouvant stocker une grande partie de ces micronutriments, il est donc important de lui apporter quotidiennement ce dont il a besoin grâce à un bon équilibre alimentaire. C'est la garantie d'un bien-être au quotidien et sur le long terme !

Que pensez-vous d'une alimentation exclusivement végétarienne ?

L'alimentation végétarienne n'est pas mauvaise pour la santé à condition de rester vigilent. En effet, le risque de ce type d'alimentation est de présenter des carences en protéines, et en fer.

Les protéines végétales que l'on retrouve dans les légumes secs notamment ou le tofu sont moins bien assimilées par l'organisme que les protéines animales (viandes et poissons). Il est donc important de s'assurer d'apports suffisants dans la journée (au moins au déjeuner et au dîner).

Le fer peut également faire défaut. Pour éviter toute carence (anémie), il est préférable d'associer des légumes secs comme des lentilles à un fruit en fin de repas. La vitamine C contenue dans le fruit permettra une meilleure assimilation du fer par l'organisme. A contrario, il faut absolument éviter de boire du thé pendant le repas, car les tanins contenus dans le thé vont inhibées l'assimilation du fer.

Doit-on absolument limiter le sucre ?


Les sucres complexes (également appelés sucres lents), présents dans les féculents, céréales et légumineuses, sont à privilégier. Ils apportent de l'énergie qui diffuse lentement dans l'organisme et évitent ce pic insulinique. Il est préférable de privilégier les aliments à index glycémique bas comme les céréales complètes si l'on souhaite éviter de prendre du poids.

Les congelés et les conserves d'aliments gardent-ils les vitamines et minéraux ?

Oui, les produits surgelés conservent très bien leurs vitamines et minéraux à condition qu'ils soient récoltés et congelés immédiatement et qu'il n'y ait pas de rupture dans la chaine du froid. Les vitamines et minéraux seront ainsi préservés par le froid et seront restitués à la décongélation.

Les conserves quand à elles, ne permettent pas de retrouver l'ensemble des vitamines et minéraux contenus dans les aliments. En effet, les vitamines sont particulièrement sensibles à leur environnement. La lumière, la chaleur, le avec l'oxygène et la durée de conservation sont autant de paramètres qui les détruisent. Les minéraux ne seront pas restitués intégralement dans les conserves car on observera une fuite de ces derniers dans l'eau de conservation.

Je préfère donc conseiller les produits surgelés au produit en conserve si l'on souhaite profiter de l'ensemble des vitamines et des minéraux contenus dans les aliments.

Les aliments devenant pauvres en nutriments et micronutriments en raison de la durée du transport et de la conservation, recommandez-vous la prise de compléments alimentaires ?

Oui, au cas par cas, je peux conseiller la prise de compléments alimentaires. Je m'assure auparavant que le patient présente des carences micronutritionnelles par des analyses ou des bilans alimentaires. Le cas échéant, si la personne présente une carence en vitamine (comme la vitamine D) ou en minéraux (comme le fer), je lui recommande la prise d'un complément alimentaire adapté en d'une alimentation spécifique à ses besoins.

Le dernier complément alimentaire commercialisé Centrum vous paraît-il complet et équilibré ?

Le complément alimentaire Centrum à l'avantage de concentrer l'ensemble des vitamines et des minéraux nécessaires à l'organisme pour fonctionner au mieux. Il permet de compenser les petits déséquilibres que je rencontre le souvent chez mes patients.

Quelles sont les différentes causes de l'obésité ?

L'obésité est une pathologie plurifactorielle. Elle est peut s'expliquer par :
• une origine génétique
• une alimentation déséquilibrée, souvent trop grasse et/ou trop sucrée ou alors inadaptée à la personne : horaires irréguliers, quantités trop importantes, mauvais choix alimentaires
• un déficit en sommeil, je parle alors de fatigue chronique. La fatigue a une influence directe sur la prise de poids car l'organisme cherche à compenser par une alimentation calorique (soit grasse et sucrée, soit importante en quantité)
• un stress non contrôlé, qui provoque une compensation alimentaire sous forme de grignotage ou d'alimentation compulsive
• un manque d'activité physique, avec des dépenses énergétiques insuffisantes par rapport aux apports alimentaires.
publicité


L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.

Publicité
Publicité


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Alimentation et diététique : des réponses à vos questions" TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Diététicien-Nutritionniste
Dernière mise à jour, le 18/11/2012


À LIRE AUSSI

  • Diététique et montagne
    On passe souvent beaucoup de temps à choisir son matériel pour partir en montagne, mais moins à...
    Alimentation et régimes
    Un régime est par définition une alimentation sous contrôle avec des règles précises qui définissent...
  • Comment fait-on les bébés ?
    Les petits garçons dans les choux, les petites filles dans les fleurs, les petites graines que l'on...
    Substituts alimentaires
    Les substituts alimentaires sont des présentations culinaires de faible apport calorique, dont le but...
  • Régime sans sel
    Le régime sans sel est une précaution alimentaire recommandée chez les personnes souffrant de diverses...
    Régime de la personne constipée
    Le but d'un régime pour une personne constipée est en général d'hydrater les selles, d'augmenter leur...

|


Publicité
publicité
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez ez-nous
VOIR NOS PARTENAIRES
antibioticlistinfo.com/

kokun.net/offers/stop-ejac-dapoxetin

http://www.biceps-ua.com