MENU / RECHERCHE
VOUS RECHERCHEZ
Publicité
Accueil > santé au quotidien > à la montagne > gelures (rando, trek, montagne)

Gelures (rando, trek, montagne)

À LIRE DANS CET ARTICLE

Point de départ

La gelure est redoutée de l'alpiniste qui pratique la montagne surtout l'hiver, mais elle menace aussi le randonneur perdu ou le voyageur aimant fréquenter les régions froides.

C'est un gel des tissus qui atteint d'abord les extrémités, pieds et mains surtout, mais aussi parfois le nez, les joues, les oreilles et même les fesses ou les genoux quand on reste immobilisé dans un trou de neige ou une grotte de glace.

Comment se rendre compte qu’on se gèle ?

La perte de sensibilité est le premier signe de gelure.
Si l'on regarde ses doigts, on peut s'apercevoir qu'ils deviennent blancs, livides et froids.
On peut essayer de faire revenir le sang et la sensibilité en les agitant, les massant ou en les réchauffant sous les aisselles.
Si la sensibilité revient, c'est ce que l'on appelle une gelure de stade 1, déjà quasiment guérie.
Quand la sensibilité ne revient pas et que les doigts restent blancs, il faut s'inquiéter et trouver rapidement un abri.
Le meilleur moyen de les réchauffer est d'immerger les extrémités gelées (mains ou pieds) dans une bassine d'eau chaude (38 °C / 40 °C) pendant une bonne heure. Sans thermomètre, on peut évaluer la chaleur en trempant son coude dans la bassine comme pour le bain d'un nourrisson.
Il est conseillé, si possible, de boire chaud pour réactiver la circulation sanguine et de prendre un cachet d'aspirine pour améliorer la fluidité du sang dans les petits vaisseaux.

Comment évaluer la gravité des gelures ?

L'immersion des extrémités gelées dans une bassine d'eau chaude à 38°C/40°C pendant 1 heure est la première chose à faire pour limiter les dégâts !

Cette immersion dans un bassin d'eau chaude est aussi nécessaire pour évaluer la gravité des gelures !


Évaluer la gravité des gelures est essentiel pour adapter le traitement et surtout savoir s'il est nécessaire, en montagne ou en expédition, d'évacuer ou non la victime vers un centre chirurgical adapté.

Un premier pronostic n'est possible qu'une fois le bain d'eau chaude terminé. En sortant les extrémités de l'eau, on remarque que la limite des lésions (bleues grises) est nette et qu'elle peut être mesurée. Tantôt elle disparaît complètement, tantôt elle recouvre seulement les pulpes, tantôt elle remonte beaucoup haut, prenant l'ensemble des doigts, voire la main ou l'avant-pied. En se référant à la classification qui va suivre, on peut alors déterminer un pronostic précoce suffisant pour prodiguer les premiers soins et prendre une décision sur l'orientation du blessé.

X

Gelures (rando, trek, montagne) en vidéo


Gelures Une exposition à des températures glaciales peut entraîner une lésion, ou gelure, des tissus des extrémités telles que les mains, les pieds, le nez et les oreilles. Les gelures sont classées en stade suivant leur gravité. Les gelures de stade 1 n'entraineront pas de séquelles alors que celles de stade 4 conduiront à des amputations.
1 vidéos


page : 123

publicité


L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.

Publicité
Publicité


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Gelures (rando, trek, montagne)" TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin urgentiste, Guide de Haute Montagne
Dernière mise à jour, le 02/05/2013


À LIRE AUSSI


|


Publicité
publicité
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez ez-nous
VOIR NOS PARTENAIRES
http://www.cialis-viagra.com.ua

www.medicaments-24.com

на сайте