À LIRE AUPARAVANT

Sommeil

Définition

Mal dormir, peu dormir ou pas assez, pas dormir du tout, impression de ne pas avoir dormi, tout cela s'apparente à un seul et même problème : l'insomnie au sens large.

Points importants

Les troubles du sommeil ne s'expriment pas tous de la même façon. À chaque type d'insomnie correspond une cause précise.

  • Difficulté d'endormissement : on se tourne dans son lit sans parvenir à trouver le sommeil. Causes principales : l'anxiété , l'abus d'excitants (thé, café, tabac, alcool, stupéfiants...), le surmenage , l'activité physique le soir (sport en particulier).
  • Réveils successifs au cours de la nuit. La répétition de ces réveils finit par retentir profondément sur le sommeil et induire une anxiété qui induit une difficulté d'endormissement : le cercle vicieux s'installe. Cause principale : les crises d'angoisse .
  • Le réveil vers 3-4 heures du matin. Les grands responsables : un état dépressif , les douleurs chroniques.
  • On a dormi ou moins bien, mais on se réveille mal en point, fatigué et en ayant l'impression de ne pas avoir dormi. Ce type d'insomnie correspond à la dégradation progressive du sommeil quelles qu'en soient les causes.
X

Insomnie en vidéo


Sommeil : personnes agées Le docteur Fannie Onen, responsable du groupe de travail sommeil, Société Française de Gériatrie et Gérontologie explique que la qualité du sommeil , sa répartition dans le temps et sa rythmicité évoluent avec l'âge. Cette évolution est souvent source de plainte. Mais il faut bien distinguer les évolutions simplement liées à l'âge et celles révélatrices d'une pathologie. En cas d'insomnies la solution n'est pas forcément la prescription d'hypnotiques.
3 vidéos

Points particuliers

Le sommeil est une succession de cycles

Ces cycles sont composés de 2 types de sommeil : le sommeil lent et le sommeil paradoxal.

  • Le sommeil lent : tout semble calme, la personne respire lentement, son visage est détendu, ses yeux sont fermés et elle regarde vers le haut. Elle passe alors par 3 stades : d'abord une phase un peu légère au cours de laquelle un rien suffit à la réveiller. Ensuite une phase un peu profonde où des images lui parviennent et au cours duquel elle risque encore de se réveiller. Enfin une phase très profonde : elle dort  à poings fermés  ses muscles tendus.
  • Le sommeil paradoxal : il porte ce nom parce que bien qu'elle dorme, tout donne l'impression d'une intense activité : ses yeux bougent sous les paupières, son visage est parcouru d'expressions qui correspondent au rêve qu'elle est en train de vivre, sa respiration est rapide.

Sommeil lent et paradoxal se succèdent au cours de la nuit. Une phase de sommeil lent suivie d'une phase de sommeil paradoxal constitue un cycle de sommeil. La nuit est constituée de l'enchaînement de ieurs cycles de sommeil, soit 6 à 8 cycles chez l'adulte. Entre chaque cycle, il se produit une très brève phase de réveil dont on ne garde aucun souvenir. Si rien ne vient perturber le sommeil à cet instant, le dormeur repart pour un nouveau cycle.

Au fur et à mesure de la nuit, la quantité de sommeil profond, celui qui repose le , va diminuer au profit de la quantité de sommeil paradoxal.

Calculer ses cycles de sommeil.

C'est un moyen de mieux dormir. Cela demande une petite discipline, mais c'est très utile pour mieux se connaître et organiser son sommeil.

D'abord choisir une période calme, non perturbée psychologiquement et en l'absence de toute prise d'excitants.

Première étape : la phase d'observation.

Vous allez noter précisément les moments au cours de la journée où votre attention se relâche : bâillements, paupières lourdes, baisse d'attention, envie de s'étirer, etc. Ces phases de décrochage correspondent à un cycle de sommeil : c'est le moment le favorable pour débuter une sieste. Faites cela sur ieurs jours.

Deuxième étape : la phase de calcul.

Calculez le temps qui sépare les différents horaires que vous avez noté. Vous devriez trouver une périodicité comprise entre 1h30 et 2h10. Cette période très précise et constante d'un cycle à l'autre, correspond à votre cycle de sommeil.

Troisième étape : confirmation du calcul.

Couchez-vous à l'heure habituelle et endormez-vous naturellement. Demandez à une personne de noter précisément l'heure à laquelle visiblement vous plongez dans le sommeil. Dès que vous êtes réveillé, notez l'heure exacte de votre réveil. Normalement, la différence entre les deux horaires correspond à un nombre entier de cycles.

Quatrième étape : Vérification.

Même opération, mais la personne auprès de vous, va programmer l'heure du réveil pour un nombre entier de cycles : par exemple 5 cycles. Si votre cycle est de 1h30, le réveil devra sonner 7h 30 après l'heure de votre endormissement. Lors de votre réveil, voyez si vous êtes fatigué ou non. Si vous l'êtes, c'est qu'il faut affiner votre calcul. Si vous vous réveillez en forme, c'est que le calcul est bon.



page : 12
Termes associés : sommeil - fatigue au réveil - réveils nocturnes -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi

  • Que faire en cas d'insomnie ?
    Le sommeil est un moment privilégié de repos de l'organisme. L'insomnie peut provoquer divers autres...
    Insomnies
    L'insomnie est le trouble du sommeil le fréquent. Elle touche environ une personne sur trois et,...
  • Insomnie du nourrisson
    Insomnie est un grand mot pour un nourrisson. Tout au peut-on parler de mauvais sommeil, ou de...
    Insomnie de l'enfant
    Insomnie est un grand mot pour un enfant. Tout au peut-on parler de mauvais sommeil, ou de sommeil...
    Insomnie de l'adolescent
    Le sommeil de l'adolescent est particulier : son sommeil est celui de l'enfant qui a besoin de...
    Conseils pour un bon sommeil
    • Se lever tous les jours à la même heure, week-end compris, a un effet synchroniseur du rythme...
    Sommeil et risque d'obésité
    L'interaction entre sommeil et nutrition est complexe. Cependant on peut évoquer deux grands types de...

Publicité

TÉMOIGNEZ6 témoignages sur ce thème

  • Insomnie
    Par joss
    Le 17/11/2016 10:05:52
    Réponse(s) : 1
    De mon côté, j'ai pris du tramadol et nuit blanche comme avec lamaline.
    Problème d'insomnie
    Par ZIZINETTE
    Le 28/04/2016 02:29:21
    Réponse(s) : 0
    Professionnels de santé ou pape, tant que le cerveau dira "ne dors pas", personne ne dormira. Je donnerais cher pour un "professionnel de santé" qui m'aiderait (sauf à compter les moutons).


Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste, sexologue

Dernière mise à jour, le 07/06/2015
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Testez-vous
Suivi de grossesse


https://rezeptfrei-viagra.com

http://medicaments-24.com

https://www.farm-pump-ua.com