Pleurs nocturnes

Pleurs nocturnes

À LIRE DANS CET ARTICLE
À LIRE AUPARAVANT

Sommeil de l'enfant

Définition

Le problème est assez simple chez l'enfant qui parle, car on peut connaître la raison de ses pleurs, que celle-ci soit apparente ou exprimée.

Par contre, chez l'enfant qui ne parle pas encore, le problème est compliqué. Il peut pleurer pour ieurs raisons : il a faim ou soif, quelque chose le dérange, il ressent une douleur quelque part qu'il ne sait exprimer, il veut être pris dans les bras ou rassuré, ses couches sont mouillées, il a trop chaud, il a fait un cauchemar, il ne parvient pas à s'endormir, etc.

Points importants

Les pleurs chez le bébé qui ne fait pas encore une nuit complète (en général moins de 3 mois).

La plupart du temps il se réveille parce qu'il a faim, et c'est toujours à peu près vers la même heure à laquelle il se met à crier. Si vous observez bien, en général il pleure sans larmes, de façon régulière, et son cri est bien celui que vous lui connaissez habituellement. La plupart du temps la prise du sein ou du biberon calme les cris et il se rendort (dans la mesure du possible, n'oubliez pas de lui faire faire son rôt à la fin du biberon).

Par contre deux autres situations sont possibles :

  • Il refuse le sein ou le biberon. Dans ce cas, le refus du sein, surtout s'il s'accompagne d'une constipation (pas une seule selle dans la journée) doit faire consulter le médecin, car cela peut correspondre à une invagination intestinale aiguë .
  • Il continue à pleurer après la tétée. Généralement il finit par se calmer. Mais si cela continue pendant de 30 mn, c'est qu'il y a autre chose : il faut donc appeler le médecin.

Les pleurs chez le bébé qui ne se réveille la nuit

Même chose que précédemment : quelque chose le gène ou bien il est malade. De quoi dispose t-on pour s'orienter ? En fait de pas grand-chose : la température, la présence de diarrhées ou de constipation, des vomissements ou des régurgitations. Dans ce cas, ce sont ces signes-là qui sont en avant et qu'il faudra examiner un peu .

Raisonnement du médecin

Dans 80% des cas le médecin appelé sur place se trouvera confronté à l'une des 3 raisons classiques :

  • La poussée dentaire a lieu à partir de 7 mois. Visiblement l'enfant a mal aux dents et il bave. Elle peut donner une fièvre à 40. Traitée essentiellement à l'aspirine ou au paracétamol.
  • L'otite (la plupart du temps simplement congestive, secondaire soit à une rhinopharyngite , une angine , une poussée dentaire). Elle sera traitée sur place par un anti-inflammatoire en suppositoire et du paracétamol. Dès le lendemain par un antibiotique si nécessaire.
  • Le spasme digestif (généralement provoqué par la distension d'une poche de gaz) sera calmé par un antispasmodique après qu'aient été éliminées toutes les causes de douleur abdominale. Chez le nourrisson, c'est la fameuse colique du nourrisson .

Dans ces 3 cas, une fièvre est très souvent associée.

Dans 90 % des cas, le médecin grâce à l'examen trouvera une cause et soit donnera un traitement, soit enverra (rarement) l'enfant à l'hôpital. La cause dépend des signes qu'il aura découverts.

Dans les 10% des cas restants, en dehors des impondérables bien connus (bruits, caprices, etc.) :

  • Le cauchemar : très fréquent de 1 à 6 ans. L'enfant se réveille en hurlant. Il n'est pas en sueurs, répond aux questions et reste parfaitement éveillé. Dans ce cas, ne pas s'énerver. Le cauchemar est un phénomène naturel. Rassurez votre enfant en lui affirmant que vous êtes là et que rien ne peut lui arriver. Ne rentrez pas dans le jeu du cauchemar. Même dès le jeune âge, vous pouvez lui expliquer que c'est normal. Toutefois, ne niez pas la réalité de ce cauchemar, car avant l'âge de 3 ans l'enfant ne parvient pas à faire la différence entre le monde réel et le monde imaginaire : pour lui son cauchemar est bien réel. La nuit, ne vous lancez pas dans de grandes explications, rassurez-le, câlinez-le et c'est tout. Le lendemain vous aurez tout le temps de remettre les choses à leur place en apprenant à l'enfant à amadouer ces images terrifiantes du dragon ou de la sorcière. En cas d'échec, parlez-en à votre médecin qui vous proposera peut-être après 4 ans une psychothérapie . N'hésitez pas à en parler à votre pédiatre.
  • Les terreurs nocturnes : l'enfant est debout dans son lit, hagard, mais en fait endormi en sommeil profond. Il hurle, est en sueurs, et il est impossible de le calmer. Les manifestations peuvent être très variées, et parfois confiner à une véritable crise où l'enfant cherche à fuir à tout prix ce qui le terrorise. Ce peut être très impressionnant. Pourtant il finira par se recoucher et par se rendormir Il n'aura aucun souvenir de ce qui s'est passé puisqu'en fait... il dormait !
  • Ce qu'il y a de difficile à faire quand son enfant hurle : c'est de ne rien faire justement ! Ne pas le réveiller et le laisser se recoucher. Ce qui différencie une terreur nocturne d'une crise de pleurs pour une raison véritable : le fait que vous ne parvenez pas à ce qu'il vous réponde. Si la crise se prolonge au delà de 10 mn, il faudra faire appel au médecin.
Termes associés : sommeil de l'enfant - cauchemars - peurs nocturnes - nourrisson - anxiété - otite - angine - poussée dentaire -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi

  • Terreurs nocturnes
    C'est un trouble bénin du sommeil chez l'enfant de moins de 10 ans. Il survient au cours du sommeil,...
    Sommeil de l'enfant
    A 10 ans, un enfant a déjà dormi 4 ans et passé 1 an à rêver... Le sommeil est tout, sauf du temps...
  • Éveil nocturne
    Pour beaucoup d'enfants, les nuits sont déchirées de craintes et de réveils agités. Une consultation...
    Lit de bébé
    Berceau, lit à barreaux, grand lit... en quatre ans, votre enfant doit s'habituer à dormir dans trois...
    Causes de somnolence chez l'enfant
    On entend par somnolence une somnolence anormale, soit en raison de son horaire inhabituel ou de sa...
    Énurésie
    L'énurésie est l'incapacité de l'enfant à rester propre pendant la nuit. Vers deux ans le jour, et...
    Pipi au lit
    Avant l'âge de 2 ans, un enfant ne fait pas pipi au lit puisqu'il a ses couches. Le problème n'existe...

Publicité

TÉMOIGNEZ1 témoignages sur ce thème

  • Réveil nocturne régulier de ma fille de 14 mois
    Par maria2
    Le 26/05/2012 09:37:06
    Réponse(s) : 3
    J'ai remarqué comme vous qu'il faut éviter de les prendre dans les bras la nuit, je le faisais au début mais c'était une erreur car il m'était ensuite impossible de la recoucher. Ma fille a une...


Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste, sexologue

Dernière mise à jour, le 07/12/2015
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Testez-vous
Suivi de grossesse


danabol-in.com

Тренболон Энантат

http://viagraon.com/online-apotheke-blog/cialis-versus-tadalafil-which-is-better