Accueil > santé au quotidien > infarctus > prévention de l'infarctus

Point de départ

La prévention de l'infarctus passe par ieurs attitudes essentielles :

  • Limiter les facteurs de risque
  • Savoir reconnaître une angine de poitrine
  • Appeler le médecin à bon escient en cas de douleur dans la poitrine.
  • Se faire suivre par un médecin

Limiter les facteurs de risques

  • Les facteurs de risques s'accumulent au long des années. Contre certains (hérédité) on ne peut rien. En revanche, contre d'autres (tabac, obésité) on doit pouvoir agir.
  • Certains enfin, comme l'hypertension ou l'excès de cholestérol peuvent se soigner grâce à un traitement médical.
  • La limite des facteurs de risques est donc la première attitude préventive, celle qu'on appelle prévention primaire.
X

Prévention de l'infarctus en vidéo


Infarctus du myocarde : le combattre Reportage sur comment est prise en charge, dans l'urgence, une personne atteinte d'un infarctus ou d'une angine de poitrine ? Comment se déroulent les soins dans le service de cardiologie ? Quelles sont les précautions à prendre lors du retour à domicile ?
2 vidéos

Savoir reconnaître une angine de poitrine

  • C'est un point essentiel pour toute personne qui présente des facteurs de risque. La survenue d'une crise d'angine de poitrine est le signe révélateur d'une mauvaise circulation dans les coronaires , ou du moins d'une mauvaise adaptation de la circulation coronaire à l'effort.
  • C'est pour cela que l'angine de poitrine au début de la maladie coronarienne survient essentiellement à l'effort. Une douleur dans la poitrine siégeant au niveau du coeur et irradiant dans le bras gauche, l'épaule gauche, le dos ou la mâchoire, surtout si elle survient au cours d'un effort et disparaît à l'arrêt de celui-ci, est un signe révélateur qui nécessite de consulter le médecin. On parle alors " d'angor d'effort "
  • Le traitement anti-angoreux permet d'améliorer la circulation coronarienne. On est au stade de la prévention secondaire car la maladie est là, et il faut enrayer sa progression.

Appeler le 15 en cas de douleur thoracique

  • Lorsqu'on souffre de crises d'angine de poitrine ou que l'on a fait a fortiori un infarctus du myocarde , on est sous la menace de survenue d'une douleur. Savoir la reconnaître et l'enrayer grâce à des dérivés nitrés est la première des choses.
  • Si la douleur ne cède pas, ou en cas de survenue de signes d'accompagnement (nausées, vomissements, pâleur, sueurs, hoquet, rots inhabituels), il faut appeler le 15 (SAMU) en urgence, quelle que soit l'heure.


page : 12
Termes associés : coeur - tension - alimentation - sport -
L'information ci-dessus apporte les éléments essentiels sur ce sujet. Elle n'a pas vocation à être exhaustive et tout comme les conseils, elle ne peut se subsister à une consultation ou un diagnostic médical.
À lire aussi


Publicité


TÉMOIGNAGES SUR CE THÈME

Soyez le premier à témoigner sur le thème "Prévention de l'infarctus"TÉMOIGNEZ

Article créé, modifié ou vérifié par
Médecin généraliste

Dernière mise à jour, le 14/01/2010
vous avez un
problème de santé ?
Sympto Check Analyse vos symptômes et vous oriente comme un médecin
Télécharger l'application sympto check
Contactez un
professionnel de santé
Doc Consulte
Demandez un avis ou prenez un rendez-vous avec un professionnel
Télécharger l'applicationDoc consulte
Suivez votre santé et
retrouvez vos données
Dossier Santé Personnel La mémoire de votre santé
Télécharger l'application Dossier Santé Personnel
Vous cherchez un médicament homéopathique?
Iméo Check trouve le médicament homéopathique qui correspond à vos symptômes
Télécharger l'application Iméo Check

Newsletter
Tenez vous au courant des dernières
nouvelles dans le domaine de la santé
Testez-vous
Suivi de grossesse


www.medicaments-24.net

https://cialis-viagra.com.ua

можно ли купить дапоксетин в аптеке