MENU / RECHERCHE
VOUS RECHERCHEZ
Publicité
Accueil > Témoignages > psy > psychiatrie > Vertiges au volant sur autoroute

Témoignages

Vertiges au volant sur autoroute



MUMU51
03/09/2014, 16h12
MU
Bonjour, je suis une femme de 52 ans et depuis au moins un an, j'ai des vertiges au volant : impression de tomber dans un trou, perte de contrôle du véhicule, impression de ne pas conduire droit, impression d'être dans un état d'ébriété et en dehors de la réalité, peur des autres voitures et principalement pour doubler les camions. Quand ça me prend , j'ai de grandes angoisses avec picotements dans mon crâne et douleur dans mes joues, peut-être que je me crispe avec la peur, je ne sais pas mais sensations très bizarres.
Je ne comprends pas ce qui m'arrive, ces troubles n'apparaissent que sur autoroute, quand j'ai une grande ligne droite devant moi et que la conduite est monotone. Cela ne me le fait pas en agglomération et sur petites routes. Je porte des lunettes à verres progressifs, est-ce que ça pourrait en être la cause et je prends depuis des années des anti-dépresseurs pour troubles dépressifs mais je n'ai jamais eu ces sensations avant même avec médicaments.
Est-ce que ces troubles pourraient être d'ordre psychologique, j'ai déjà fait de la spasmophilie, je suis inquiète car très paralysant et du coup je n'ose faire de longs trajets.
Merci d'essayer de m'éclairer un peu. Cela ne m'arrive pas en marchant, seulement au volant de ma voiture.
RÉAGISSEZ

TÉMOIGNAGE PUBLIÉ EN RÉPONSE A L'ARTICLE
- Angoisse

VOS RÉACTIONS
papyrus
31/05/2018, 22h07
pa
Je souffre des mêmes symptômes (exactement les mêmes) avec une fois à 130 sur l'autoroute une crise paralysante où j'ai cru que j'allais exploser. Une heure après, au château de Versailles, je n'ai pas pu faire la visite et je suis resté assis le restant de la journée sur un banc avant de retrouver mes esprits.
Le premier problème ressenti au volant: un an auparavant au Portugal, où j'ai perdu le contrôle de la voiture d'un seul coup. Je ne savais que faire: freiner, accélérer, évaluer les distances, etc. Ensuite, j'ai souvent eu ce genre de problèmes. Le neurologue et le généraliste m'ont mis sous anti-dépresseur, ce qui est relativement efficace, mais je me limite aux petits parcours à allure modérée, car les longues lignes droites, sur les grands routes me font peur. Je ne comprends pas car j'ai toujours beaucoup conduit sans problèmes. (suite à un IRM, j'ai appris que j'avais fait 2 AIT; Y aurait-il un rapport? Je le pense.
Tony
25/02/2018, 00h49
To
Bonjour à tous je vis un véritable enfer depuis 2 ans. Au début, crise sur une autoroute ! Ça a duré 10/15 minute, après, national ça aller bien maintenant possible non car mon état c'est dégradé. En ieurs mois, sensation de cerveau dans le brouillard, vertiges, engourdissement, vue trouble, de force à me tenir debout, enfin j'en passe car la liste des symptômes est trop longue. On m'a traité pendant 7 mois pour des crise épileptique, rien à voir je ne suis pas épileptique mais les docteurs m'ont convaincu alors je les ai laissé faire. Résultat au bout de 7 mois: non épileptique et toujours mon problème! Je n'en peut ! Si parmi vous, il y a une personne qui pourrait m'aider je lui serait très reconnaissant. A savoir que depuis qu'on m'a donné le fameux xanax que je ne connaissais pas du tout. Enfin, si vous avez trouvé une réponse à votre problème, je prends ! Merci et bon courage à tous.
Karl75
01/12/2017, 22h48
Ka
Bonjour. Je suis un homme de 41 ans. J'ai eu mon permis à 18 ans et quelques jours. J'ai toujours aimé conduire. Cela me rassure de vous lire toutes et tous car enfin je me dis que je ne suis pas seul à ressentir ce "mal de la route", ou plutôt de l'autoroute. Car je n'ai aucune difficulté à conduire en ville (et j'habite à Paris). En ce qui me concerne, le phénomène se produit depuis ieurs années. J'ai toujours cette angoisse avant de partir avant un long trajet : comment ça va se passer ? Car en effet, chez moi ce phénomène est complètement imprévisible. Par exemple, je suis parti au Portugal récemment en vacances. J'ai conduis pendant deux jours et n'ai ressenti aucune gêne. A l'inverse, je suis allé voir ma famille en Normandie le weekend dernier et là je sens que ça recommence. Au bout de quelques kilomètres sur l'autoroute : ma vue se brouille, je la force, baisse la vitre, visage scotché au pare-brise, sensations de vertige, mains complètement tétanisées sur le volant, angoisse de devoir doubler le prochain camion qui se rapproche, et surtout une peur panique de perdre connaissance et le contrôle de la voiture. Résultat, j'ai mis 5h00 car me suis arrêté je ne sais pas combien de fois sur des aires pour prendre l'air, alors que d'habitude quand tout va bien je mets 2h30.

J'aimerais bien avoir un avis éclairé du milieu médical sur ce problème, que nous paraissons manifestement ieurs à connaître. Merci d'avance.
Greg
09/11/2017, 15h26
Gr
Bonjour, je suis un homme de 45 ans. Je conduis depuis de 25 ans sans le moindre problème mais depuis mon retour de vacances cet été j'ai des malaises uniquement sur autoroute !!! Impression tout d'un coup que la voiture fait du sur place alors que je suis à de 100 !!! Palpitations, vertiges et crise de panique !!! L'impression visuelle devient étrange et je me sens très faible. En ville je n'ai jamais ce problème !!!! Ce problème arrive très souvent depuis...ça me rend dingue et déprimé !!
Caro
24/01/2017, 10h49
Ca
Bonjour à toutes et tous,
Je rentre d'un super week-end dans les Vosges et je réalise, au retour (ce que je refusais de voir auparavant), que j'ai une peur irrationnelle sur l'autoroute.
A l'aller, il faisait jour, beau soleil, personne sur l'autoroute, un vrai bonheur.
Mais au retour, il faisait nuit, j'étais fatiguée, j'avais l'impression de ne pas voir correctement la route et en arrivant sur la voie d'accélération, j'ai commencé à avoir des bouffées de chaleur, la vue qui se brouille, des palpitations, la gorgge serrée. J'ai baissé le chauffage, ouvert la fenêtre (avec un -10 à l'extérieur), respirer à fond, bu de l'eau fraîche.....et ensuite je me suis mise à tremblée et avoir très froid....j'ai hésité à me mettre sur la voie d'arrêt d'urgence mais peur que l'on me percute, donc j'ai continuer. C'est passé et c'est revenu lorsque j'ai commencé à doubler un camion. J'ai opéré de la même façon que la 1ère fois avec peur d'avoir le vrai malaise, me disant que ce n'était rien, que cela allait passer etc....j'ai même cru que cela venait du chauffage de la voiture qui fonctionnait trop fort.
Au bout d'une heure, je suis arrivée à bon port et le lendemain après midi j'ai repris la route pour rentrer chez moi. J'ai pensé que cela irait, il faisait jour mais avec un peu de brouillard. Il y avait de la circulation, et en voulant doubler un camion tout à recommencer....
Ce n'est pas la 1ère fois que cela se produit. Je viens de lire ieurs témoignage sur internet et cela confirme mes craintes.
Quelles ont été vos solutions? Cela m'effraie de reprendre l'autoroute, car sur les nationales ou départementales, tout va bien. Merci. Caro
Bernard
19/12/2016, 15h39
Be
C'est en dépassant sur autoroute que je ressens parfois que les yeux tournent et que mes membres supérieurs sont tendus comme un bâton. Dépasser un poids lourd est déjà une épreuve mais me rabattre ensuite alors, ça je ne l'ose vous décrire ... alors peut-être deux simples petits trucs qui m'aident bien dans ce genre de situation, c'est prendre une bonne respiration et muser une petite mélodie. C'est ainsi que j'ai trouvé pour moi la meilleure solution. Je suis détendu et serein. Cela ne coûte rien d'essayer ! Bon courage !
lolo38
09/09/2016, 21h43
lo
Bonsoir, depuis 7 ans je suis très gêné pour conduire sur les nationales et je ne vais sur les autoroutes, attaques de panique et détours pour arriver à destination. On m'a diagnostiqué une "dépendance visuelle", que je n'arrive pas à soigner malgré ieurs thérapies. Celle qui m'a le aidé c'est la méditation et le reiki, je suis apaisée mais n'arrive toujours pas à conduire !!! J'avais aussi de l'agoraphobie, j'avais de grosses crises de panique dans les magasins ou dans la rue, mais ca va beaucoup mieux. Je revis !!! Je recherche constamment l'apaisement, le bien-être et la conscience du moment présent. J'essaye toujours d'aller chercher le bien-être malgré la difficulté.
bernard 38
07/08/2016, 08h49
be
Bonjour, depuis de 10 ans j'essaye de me battre contre le syndrome de l'autoroute. Je souffre beaucoup lorsque je dépasse le 100 km/ h et lorsqu'il y a des virages, du vent, etc. J'ai l'impression que ma voiture penche, que je perds son contrôle . Ce phénomène est très fort lorsque je suis avec mon épouse et mes enfants et lorsque la voiture est chargée avec des vélos et autres.
J'ai fait des années de psy comportementaliste. J'ai consulté des homéopathes, des psychiatres.. En prenant un anxiolytique cela est à peu près gérable mais il y a des effets secondaires pénibles.
On me parle de méthodes avec l'hypnose. Est-ce que quelqu'un a de l'expérience à ce sujet ?
Ce problème devient un handicap difficile à vivre car mal accepté par mon entourage.
tartinoux
01/10/2015, 10h07
ta
Bonjour Morgatoise, je vis les mêmes symptômes que vous depuis quelques temps, en fait depuis le décès de ma belle-mère. Ca a commencé lorsque j'ai pris la voiture pour me rendre à son inhumation (850km de chez moi) sur l'autoroute. Je n'ai pas pu faire les derniers kilomètres et je suis rentrée chez moi en train ! Ce serait l'angoisse selon mon médecin. J'ai donc fait un travail sur le deuil, je me sens mieux dans la vie de tous les jours (je n'ai l'impression de flotter), mais pour conduire c'est autre chose. Dès que je m'engage sur une voie rapide, mon cœur s'emballe, fourmillement au visage, mains et pieds moites, nuque raide... Je suis obligée de m'arrêter sur le bord de la route. J'ai commencé à prendre des compléments en zinc et magnésium. Comment avez-vous gérer votre problème ? Est-il résolu ? J'espère que vous pouvez me répondre. Bien à vous.
tartinoux
Maya24
20/04/2015, 10h55
Ma
Je suis tout le temps étourdie, je ne sais pas si c'est la cause de l'angoisse ou la cause d'une maladie grave.
Fred3364
20/03/2015, 20h08
Fr
Bonjour à tous... J'ai le symptôme de l'autoroute depuis bientôt 7 ans, j'ai 39 ans.
La première crise est survenue et depuis mon cerveau a enregistré l'autoroute comme une situation de mort imminente... Peur de doubler, vertiges, oppression dès que je suis sur l'autoroute. Le seul truc qui me calme, c'est le lysanxia mais c'est addictif, donc je n'en prends depuis d'un an. Est-ce que quelqu'un s'en est sorti ? Si oui comment ?
J'ai essayé TCC, psychanalyse, sophrologie, mais ça ne change rien....
Merci pour vos témoignages.
enriquet31
09/02/2015, 23h36
en
Bonjour à tous, j'ai la même sensation qui s'accentue de en . C'est généralement une omission vestibulaire , il faut faire des séances de rééducation vestibulaire. Je vais voir mon médecin pour me prescrire des séances car je peux rouler que sur les routes secondaires. Dés que je double un camion sur l'autoroute, j'ai la sensation de perdre le contrôle de mon véhicule.
Bonne journée.
autoroute
21/01/2015, 00h52
au
J'ai depuis près de 20 ans des difficultés à conduire sur autoroute et l'impression de basculer, je ne dépasse pas les 80. Je vous encourage à consulter un kiné spécialisé dans les troubles de l'équilibre. J'ai commencé et le mieux est très net. Voyez le site vestib.org.
morgatoise
13/10/2014, 15h15
mo
Bonjour MUMU, le cerveau enregistre les situations, et les reproduit quand c'est le moment !!!
J'ai testé, je suis allée en Bretagne seul chez moi, et j'ai fait une crise d'angoisse en plein mois d'août à 600 km de mes proches ce qui a amplifié le phénomène !! Et depuis j'y vais accompagnée, car sinon j'ai peur de reproduire cette situation.
Je pense que pour vous, c'est le cas votre cerveau à imprimer toutes les situations que vous avez vécues.
Un autre exemple que je peux vous donner, mon ex-mari faisait de la plongée sous marine dans différentes mers, et puis un jour qu'il était en Bretagne en plongée il a vu une ombre énorme passer au dessus de lui, mais n'en à vu que la queue, qui était de bonne taille. Il n'a jamais su quel poisson il avait côtoyé, il est remonté rapidement par la peur.
Le lendemain il m'a dit "il faut que je replonge au même endroit sinon jamais je ne replongerai". C'est ce qu'il a fait avec une certaine appréhension.
Le principe est le même pour nous , c'est aussi le principe homéopathique, le mal par le mal. A méditer.
Au plaisir de dialoguer.
MUMU51
13/10/2014, 09h32
MU
Bonjour Morgatoise ! Je me permets de vous donner d'autres précisions sur ce que je ressent lors de mes troubles au volant sur autoroute.
J'ai toujours roulé sans aucuns soucis auparavant, jamais peur de la vitesse et des autoroutes. Je devais même me contrôler pour ne pas rouler à de 130 km car je dépassais allègrement les 150, mais depuis un an, je n'arrive à dépasser les 80 km/ h en ayant des angoisses terribles, impressions de ne rien contrôler et frousse d'accrocher un camion ou une glissière ou je ne sais quoi. Je me fais énormément de film dans ma tête, je n'ai jamais connu ces angoisses avant. J'ai, il y a quelques années, eu un accident avec une voiture sans permis, une personne complètement ivre au volant d'une voiture sans permis ait rentré de pleine face dans ma voiture. J'ai cru avoir les jambes broyées ce jour là, mais je m'en suis sortie indemne et lui aussi. Il était très très saoul au point de devoir appeler la police pour constater les dégâts et faire le constat. L'année d'après, c'est un autre chauffard qui ait rentré dans le derrière de ma voiture. Je ne sais pas si j'ai été traumatisé, c'est depuis ces deux épisodes que j'ai peur en voiture, mais uniquement sur autoroute, impression que je vais m'évanouir, mains moites aussi et impression d'être hors de la réalité, de ne être maître de mon corps et ça me fait très peur. J'évite les autoroutes depuis, je sais que ce n'est pas la solution et est très handicapant ! Je faisais la Marne au Sud, de 800 km avant sur autoroute sans aucuns problèmes, depuis je prends le train ! Que m'arrive-t-il ????
morgatoise
12/10/2014, 12h44
mo
Bonjour, je suis partie dans le Gers le 13 Septembre dernier et ça me l'a fait aussi. Je suis partie avec une amie donc pas seule dans mon véhicule, mais le matin j'étais stressée, avec les bagages à charger. En je suis spasmophile depuis des années, mais je n'avais encore jamais eu ce symptôme au volant. Au bout de 200 km j'ai eu comme un étourdissement en doublant un autre véhicule, et tout de suite derrière j'ai senti mon coeur qui s'emballait et la nuque raide, et je me suis trainée une grosse fatigue et mal toute la semaine,
J'ai eu quelques signes annonciateurs avant mon départ, la paupière qui saute, le muscle du cou qui saute, en je prenais à ce moment là des capsules de magalite, c'est-à-dire magnésium, calcium et vit D mais donné par mon homéopathe, donc trop légère pour ma pathologie.
Mais cet étourdissement m'a déclenché de la spamophilie et je suis pas très bien en ce moment. Obligée de reprendre du lexomil dont je me suis débarrassé quelques mois auparavant et très contente d'y avoir réussi
Voila, notre histoire est similaire. Si vous voulez bien me faire part de vos témoignages, merci car depuis j'appréhende un peu les longs parcours en voiture.
Morgatoise


LES DERNIERS TÉMOIGNAGES

Témoignages dans la rubrique "psychiatrie"

Publicité
À LIRE AUSSI


|


Publicité

publicité
Vous souhaitez rejoindre nos partenaires, alors n'hésitez ez-nous
VOIR NOS PARTENAIRES
www.steroid-pharm.com/

https://steroid-pharm.com

http://steroid-pharm.com